Une rupture a 15 annees, votre n’est ni une absence de chance, ni une tare, ni une maladie.

Une rupture a 15 annees, votre n’est ni une absence de chance, ni une tare, ni une maladie.

C’est une etape utile et structurante.

Meme si le petit, tel Werther, reste desespere. Meme si ses parents seront desempares.

Depuis trois semaines, Celia ne mange plus, ne se maquille cheekylovers plus, n’appelle plus ses potes au portable et se desinteresse de l'ensemble de ses etudes. Elle a coupe son bracelet bresilien, s’enferme des soirees entieres dans sa chambre et sanglote toutes les larmes de son corps en contemplant un cliche froissee de le ex-petit ami, Dimitri. Tout est fichu, sali, detruit : plus jamais elle n’aimera tel celle-ci a aime ce garcon infidele ! D’abord amuses et attendris, ses parents s’inquietent. C’est la premiere fois que leur fille de 15 annees reste si malheureuse. Ils ne la reconnaissent plus et donneraient n’importe quoi pour lui empi?cher cette souffrance. Ils pensent meme l’envoyer lire un medecin, tant ils ont peur qu’elle s’effondre. Pourquoi tout de suite affirmer au pire ? Pourquoi une telle phobie du chagrin ?

Comme chacune des epreuves qui jalonnent une existence, le premier chagrin d’amour est essentiel pour murir. " C’est un rite initiatique que la totalite des adolescents traversent di?s qu'ils se sentent prets a confronter leur intimite physique et, surtout, psychique, avec l’autre, l’aime(e) ", souligne le psychiatre Xavier Pommereau, specialiste de l’adolescence (il dirige l’unite medicopsychologique de l’adolescent au centre Abadie, a Bordeaux). Continue reading "Une rupture a 15 annees, votre n’est ni une absence de chance, ni une tare, ni une maladie."